Il était une fois à Paris, un hôtel, dans cet hôtel il y avait des chambres et dans ces chambres il y avait des lettres et des ponctuations. Un jour l'Apostrophe les réunit et décida de raconter une histoire...


Un hôtel Atypique

Ce qui fait de notre poème hôtel un hôtel atypique c'est que nous l'avons pensé et crée comme une histoire à raconter à nos clients. Dans cet inventaire à la Prévert, nous avons choisi des thémes littéraires, les avons regroupés palier par palier et les avons illustrés comme un livre. Derrière chaque décor unique il y a une intention, un sens...
Nous l'avons appelé l'Apostrophe, non pas en référence à la célèbre émission de Bernard Pivot, mais surtout parce que nous apostrophons nos clients de par notre originalité...
 

Un hôtel unique

Et pour mettre en valeur cette création, nous avons fait appel aux meilleurs : Vincent Bastie, architecte, Sandrine Alouf, atmosphériste et Catherine Feff, peintre. Le résultat : une façade extraordinairement poètique avec ses ombres d'arbres et entièrement peinte à la main. Des voilages sur mesure en rapport avec chaque thème. Une moquette crée pour nous avec ses lettres qui courrent dans la cage d'escalier. Des plafonds incroyables  : notes de piano ou livre gigantesque, cieux, rampe de skate inversée..
Laissez-nous vous présenter ce parcours à travers les signes et les traces qui mène jusqu'aux toits de Paris, évoquant la célèbre phrase de  Jules Renard "Ajoutez deux lettres à Paris, c'est le Paradis", emblème de notre hôtel

Un hôtel poétique

Il était une fois des traces, des ombres et des rêves éphémères. Puis apparurent des ponctuations, des signes de musique, et les lettres de l'alphabet.
Ces lettres vivaient en ville. Certaines avaient élues domiciles sur les plus belles affiches de notre Capitale, les plus rebelles préféraient “grapher”, d'autres enfin étaient retenues prisonnières chez des imprimeurs.
Elles s'évadèrent envahirent les journaux, se glissèrent dans les carnets de certains voyageurs!
Mais, un beau jour, elles se mirent en bon ordre : D'abord le A puis le J, le O, le U, T etc. Elles écrivirent cette phrase : “AJOUTEZ DEUX LETTRES A PARIS : C'EST LE PARADIS”.
Le plus surprenant dans cette histoire, c'est que tout en haut de cet hôtel toutes les lettres réunies avaient recréé un petit paradis autour de d'un A et d'un D sous les toits de Paris...”